Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Article : Album "Metamorphosis" d'Iron Butterfly

Album Metamorphosis du groupe Iron Butterfly 1970. Label : Atco

Présentation du groupe

Iron Butterfly est un groupe de rock psychédélique formé en 1966 à San Diego. Ce groupe est surtout connu en 1968 avec son album In A Gadda Da Vida et pour la chanson du même nom de 17 minutes.

C'est album a fait son effet dans l'industrie musicale et s'est vendu à plus de 8 millions d'exemplaires en moins d'un an ! Pour un total de 30 millions d'albums vendus. Même ma mère l'avait acheté ! Ce qui fait de lui historiquement le premier album disque de platine. Le groupe à tourné avec Led Zeppelin, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Frank Zappa, Steppenwolf, Yes, Crosby Stills & Nash et bien d'autres !

Pour finir, ce groupe est considéré par certains comme précurseur du heavy metal.

Histoire de l'album

Metamorphosis est le quatrième et dernier album avant la première séparation du groupe qui n'arrive plus à avoir autant du succès qu'avec leur In A Gadda Da Vida.

La formation sur cet LP est Doug Ingle en tant que chanteur et organiste principal ainsi que compositeur et membre fondateur, Lee Dorman à la basse, Ron Bushy à la batterie et lui aussi membre fondateur, Mike Pinera à la guitare qui ne jouera que sur cet album studio d'Iron Butterfly, Lenny Reinhardt guitariste avec le même profil que Mike. Ces deux guitaristes studio remplacent celui d'origine ayant quitté le groupe. Joueront aussi Richard Podolor pour la sitar ainsi que la guitare à douze cordes et enfin Bill Cooper qui joue lui aussi de la douze cordes.

Avis sur les chansons

La première chanson est Free Flight, une invitation au voyage de 50s sur laquelle on entend légèrement deux guitares.

Le deuxième titre est New Day. Gimmick d'intro à la guitare qui se répète pour le couplet avec l'arrivée de la basse et la batterie ainsi que du chant. La deuxième guitare n'est là que pour les refrains, transitions et solos. Au milieu ce sont les choeurs qui arrivent avec un pont instrumental sur lequel la voix se veut très grave. Puis petits solos planant des guitares au son cosmique.

Shady Lady comme troisième morceau. Intro juste à l'orgue et voix avant l'appelle de batterie qui entraine l'arrivée des autres instruments. C'est l'orgue cette fois qui occupe la place de la rythmique. Refrain puissant avec les battements incessants de Ron puis les réponses guitares/orgue. Ce titre est bien moins heavy que les autres mais sans pour autant perdre la force du groupe. J'adore cette chanson !

Best Years Of Our Lives est la quatrième piste. Les guitares lancent la sauce avant que le duo basse/batterie prennent la suite. Morceau plutôt groovy sur le couplet avec le refrain plutôt rock. Là on a le droit à du bon solo de guitare bien comme il faut, surtout qu'il est doublé ! La fin du morceau part dans un registre musical encore différent, plus heavy pour le coup pourra t'on dire.

En cinquième position sur l'album nous avons Slower Than Guns. Première fois que l'on entend des guitares qui ne soient pas électriques ! Morceau plutôt doux et acoustique avec des arpèges et la voix qui se pose doucement par dessus. Puis arrive la sitar après les couplets avec un son d'orgue très léger en fond. Ce titre est très posé, sans basse ni batterie. Il permet de reprendre son souffle après trois morceaux bien plus rock.

Puis on repart de plus bel avec Stone Beleiver ! Intro orgue avec un peu de batterie puis intro des guitares et basse avant que ça parte ! On retrouve le groove psychédélique bien particulier que peut avoir Iron Butterfly ! C'est l'orgue ici qui entraine surtout dans les limbes du psychédélisme. A la moitié du morceau on change de registre, la basse à un son de contre basse, mais cela ne dure pas longtemps ! Puis break juste voix guitare avant que ça reparte comme au début du morceau.

Ha, comme septième titre Soldier In Our Town. Là aussi du bon. Début à la batterie avant que le chant, doublé, et la guitare acoustique n'arrivent puis la basse et l'orgue. Sur le refrain Doug pousse sa voix dans un « cri » puissant et lourd. À partir du deuxième couplet la guitare électrique arrive mais tranquillement car c'est un morceau plutôt lent.

Easy Rider (Let The Wind Pay The Way) est l'avant dernière piste. Ron lance ce morceau avant que les autres le rejoignent et enfourchent leurs instruments pour nous faire traverser le désert. Celle là est bien typique du son Iron Butterfly ! Toute le style du groupe est là ! Le martellement sauvage de Ron sur ses futs, avec les guitares bien acides comme on les aiment plus l'orgue en appui à l'arrière, sans oublier la voix si particulière et puissante de Doug. Les gimmicks qui arrivent de tous les instruments tour à tour plus puissantes les unes que les autres, c'est ça l'esprit Iron Butterfly !

Pour finir comme il se doit nous avons droit au Butterfly Bleu, morceau de 14 minutes bien lourd comme il faut. Avec son intro guitares batterie qui se répondent. Puis un début plutôt calme avec l'orgue léger en fond sonore. Au refrain l'orgue se fait bien plus présent en plaquant des accords pendant que les guitares se posent au dessus au même rythme que la voix. Après le deuxième refrain c'est l'orgue qui part en solo. Après le troisième refrain c'est la guitare qui nous envoi un bon gros solo. A la fin de celui-ci, tout s'accélère, la basse de Lee fait son effet accompagné du jeu de Ron. On entre ensuite dans une phase bien psychédélique où une autre guitare fait un solo avant d'être rattraper par la deuxième pour jouer en écho. La musique s'arrête, nous ne sommes qu'à mi-chemin. Les guitares refont l'ouverture avant l'arrivée de sons plutôt étranges et de cris... Puis une guitare relance le morceau pendant que l'autre joue un solo par dessus. Puis un nouveau blanc avant une sorte de grognement accompagné d'une sorte de basse, assez étrange il faut dire. Puis c'est au tour d'une talk box de prendre la parole pendant quelques temps. Enfin le morceau repart pour deux minutes plus normales dirons nous !

J'ai choisi cet album d'Iron Butterfly car c'est un de mes préférés, surement mon préféré en fait. Certes certains passages sont un peu bizarres sur le dernier morceau mais comparés à tout ceux qui sont géniaux ce n'est rien ! Si vous ne connaissez pas ce groupe, cela va vous donner une bonne idée !

Voici Shady Lady, la chanson que je préfère de l'album :

Tag(s) : #iron, #butterfly, #metamorphosis, #heavy, #articles, #rock psyche